Miqdad : La cessation des hostilités turques est le prélude naturel pour la normalisation des relations syro-turques

New York – SANA / Le ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Dr Fayçal Meqdad, a affirmé que la cessation des hostilités du régime turc contre la Syrie, dont en particulier la fin de son occupation et de son soutien aux groupes terroristes, est le prélude à la normalisation des relations syro-turques.

Dans une interview donnée à « Russia Today », Meqdad a dit : « Nous sommes toujours prêts à établir des relations bonnes et normales avec le peuple turc, mais pas au détriment de la terre et du sang syriens, ni au détriment de la coupure de l’eau de la Syrie ou du bombardant des Syriens dans les zones frontalières du nord. Donc, il est naturel que ces actions turques s’arrêtent pour le retour des relations telles qu’elles étaient ».

Il a souligné qu’il est logique que toute discussion soit fondée sur des bases, alors comment peut-on parvenir à un accord avec un occupant qui n’a montré aucune volonté de résoudre ce problème.

Miqdad a fait savoir que le sort du gouvernorat d’Idleb est lié à la lutte du peuple syrien qui ne laissera aucun pouce de sa terre hors du contrôle de l’État, appelant la Turquie à se retirer immédiatement et complètement de cette zone et à cesser son soutien aux groupes terroristes qui s’y trouvent.

« Ce que le gouvernement turc est en train de faire actuellement dans le nord syrien est établir des colonies pour remplacer la population originelle, et cette question n’est pas acceptable ni au droit internationale ni à la  Déclaration des droits de l’homme, mais elle est plutôt un crime de guerre, puni par la loi », a martelé Meqdad.

Al-Meqdad d’ajouter: « Les problèmes ont commencé à paraître lorsque le régime turc est intervenu dans les affaires de la Syrie et a soutenu les terroristes qui y ont afflué de tout le monde via les territoires turcs pour tuer le peuple syrien et détruit ses infrastructures ».

Il a appelé à nouveau les Syriens déplacés à retourner à leur pays, faisant savoir que l’État syrien fournira toutes les exigences à ce sujet, en coopération avec ceux qui souhaitent y contribuer parmi les amis, les frères ou les organisations internationales.

Il a évoqué le vol par les États-Unis du pétrole, du gaz, du blé, du coton au nord-est de la Syrie, assurant que la Syrie leur demandera des comptes devant la communauté internationale et le peuple américain pour chaque goutte de pétrole volé du peuple syrien.

Meqdad a exprimé sa confiance que les forces d’occupation américaines se retireront tôt ou tard de notre pays, « mais elles peuvent se retirer sans assumer de lourdes pertes».

« Celui qui lutte contre le terrorisme en Syrie est l’armée syrienne et ses alliés uniquement, et non pas les forces d’occupation américaine », a-t-il insisté.

Concernant l’absence de la Syrie au prochain sommet arabe en Algérie, Meqdad a fait savoir que les raisons de cette absence sont claires car la Syrie ne peut pas accepter d’être une partie de l’effritement, un nœud qui entrave le rapprochement entre les pays arabes, ou un obstacle utilisé par certaines parties pour empêcher la réalisation des échéances arabes, même dans le cadre de la Ligue arabe, dont on sait le rôle qu’elle avait jouée contre la Syrie, la Libye et d’autres pays arabes.

Abordant l’opération russe spéciale dans le Donbass, Meqdad a réitéré la position de la Syrie depuis le premier jour de cette opération, précisant qu’elle est une correction de l’histoire et entre dans le cadre du droit de la Russie de se défendre et de défendre ses intérêts en vertu de la Charte des Nations Unies et du droit international.

Al-Miqdad a fait savoir que l’Occident cherche en se concentrant sur l’Ukraine à mettre fin au rôle que la Russie et la Chine dans la protection de ce qui reste de la démocratie dans les relations internationales et la défense de l’Homme dans les pays en voie de développement.

Meqdad a souligné, enfin, que le multipolarité avait commencé à apparaître à travers le rôle décisif que jouent le président russe Vladimir Poutine et le président chinois Xi Jinping dans le changement de l’image qui contrôle le monde au profit des intérêts étroits des pays occidentaux.

L.A.

Check Also

Les forces d’occupation arrêtent huit Palestiniens dans différentes parties de la Cisjordanie

Al Qods occupé-SANA/ Les forces d’occupation israéliennes ont arrêté aujourd’hui, 8 Palestiniens dans des zones …